Casques de cyclisme

 

La bonne protection pour chaque tête

Que ce soit pour les bolides de l’asphalte, les utilisateurs pendulaires de vélo électrique ou les mordus d’adrénaline, les casques n’ont jamais offert autant de high-tech et de style qu’aujourd’hui. Toutefois, seul un casque de la bonne taille peut te protéger correctement.

    1. Label de qualité
    Privilégie un casque muni du sigle avec la désignation «EN 1078».

    2. Forme adéquate
    Essayez votre casque. Il doit bien s’adapter à la forme de votre tête, sans serrer ni bouger. Les sangles de maintien devraient former un triangle autour des oreilles. Une fois la boucle fermée, le casque ne devrait pas être tiré sur l’avant de la tête. Pour les enfants, veillez tout particulièrement à la taille du casque. Et n’oubliez pas que les enfants devraient aussi porter un casque lorsqu’ils sont transportés dans un siège ou une remorque de vélo.

    3. Orifices d'aération
    Une bonne aération est une garantie de confort supplémentaire, particulièrement lors d’excursions prolongées en été. Des fentes de taille généreuse à l’avant du casque permettent de rafraîchir la tête en laissant circuler l’air. Les casques dotés de grands orifices d’aération sont également plus légers. Une protection contre les insectes évite que ceux-ci ne pénètrent dans les orifices d’aération à l’avant du casque.

    4. Poids
    Un casque plus cher est fréquemment aussi plus léger. Lors de longues excursions, c’est un gage de confort supplémentaire.

    5. Durée de vie du casque
    Remplacez votre casque au plus tard après 5 ans d’utilisation ou lorsqu’il a subi un choc. La sueur, les rayons U.V. et d’autres influences extérieures rendent en effet le matériau friable. En pareil cas, votre casque ne vous protège plus de façon optimale.

Astuce de collaborateur SportXX: bien enfiler son casque de vélo

Étape 1

Commencez par mesurer votre tour de tête. Pour la plupart des casques, les mesures sont en centimètres et les tailles vont de XS à XL. Après avoir choisi la taille correcte, il est possible d’ajuster de manière individuelle le casque au moyen d’un système de réglage à l’arrière de la tête. Le casque ne doit pas être trop serré ni trop large.

Étape 2

Le casque est positionné à la bonne hauteur lorsque la distance entre la racine du nez et le casque est de deux doigts. Ainsi, les tempes et le front sont protégés de manière idéale.

Étape 3

Les sangles latérales forment un Y sous l’oreille et sont ajustées uniformément. Saviez-vous qu’un casque ne supporte en général qu’une seule chute? Il faut ensuite le remplacer.

Étape 4

La jugulaire est bien réglée lorsque vous pouvez passer un doigt entre le menton et la sangle. Si le casque est sale, il doit être nettoyé avec un peu d’eau et du savon.


Entretien

Utilisez uniquement de l’eau et du savon pour nettoyer votre casque. Les solvants peuvent endommager la coque en matière synthétique.


Les astuces de nos collaborateurs SportXX