Guide des raquettes

 

Pour évoluer dans la haute neige, les bonnes raquettes et une technique adéquate sont indispensables. Nous vous montrons comment progresser dans la poudreuse et à quels détails porter attention lors de l’achat de votre matériel.

Le choix des raquettes à neige dépend en première ligne du poids corporel et du terrain arpenté. Les chaussures portées avec les raquettes (p. ex. chaussures de randonnée, bottes, etc.) ont également une influence, essentiellement sur le type de fixation.

En haute montagne, des cales de montée et d’autres auxiliaires techniques devraient être envisagés, pour éviter de glisser pendant l’ascension.


Raquettes à neige pour terrain plat

Grâce à leur surface généreuse, ces raquettes à neige garantissent une portance optimale et facilitent la marche sur les surfaces planes. Ces modèles sont simplement fixés à la chaussure au moyen de lanières. Leur cadre est doté de quelques pointes et généralement de crampons plats. Normalement, ces raquettes ne sont pas équipées de cales de montée, ce qui les rend inappropriées aux terrains pentus.


Raquettes à neige pour terrain pentu

Pour faciliter l’ascension sur des terrains pentus, ces raquettes à neige sont dotées d’une cale de montée rabattable située sous le talon. La fixation est plus complexe et peut se fixer plus solidement, de manière à résister à des sollicitations plus conséquentes. Le cadre est équipé de nombreuses pointes. Des points d’accroche et des crampons plus efficaces assurent une meilleure tenue sur la pente et permettent de se lancer dans des traversées en toute sécurité.


Raquettes à neige


Technique pour marcher avec des raquettes

  1. N’écartez pas les jambes plus que nécessaire et stabilisez-vous en appuyant fermement sur vos bâtons.
  2. Rabattez la cale de montée, penchez-vous en avant et enfoncez fermement dans la neige les pointes situées à l’avant des raquettes.
  3. Déplacez le poids du corps sur les talons et avancez en suivant la ligne de côte, le corps légèrement penché en arrière.
  4. Avant les montées escarpées, rabattez la cale de montée (arceau en métal ou élément en matière synthétique) sous le talon. Cette astuce vous permettra d’effectuer l’ascension dans une position confortable.
  5. Si le modèle utilisé n’a pas de panier ni de cale à l’avant, placez votre chaussure dans la fixation de manière à laisser un écart d’environ trois centimètres entre le bout de la chaussure et le cadre de la raquette.

La marche avec des raquettes demande de l’énergie et du temps

Marcher dans la neige est une activité physique qui demande à la fois de l’énergie et du temps, la progression étant plutôt lente. Il est donc recommandé de planifier des itinéraires moins longs qu’en été. Il convient également de prévoir du temps pour s’orienter. En hiver en effet, le balisage est enfoui sous des masses de neige.


Démarrer doucement

 

En hiver, des bâtons de trekking munis de larges rondelles sont indispensables. Débutez en marchant lentement et essayez de trouver un rythme régulier.


Un équipement adéquat

En hiver, des gants, un bonnet et un thermos de thé chaud constituent la base de tout bon équipement. Viennent s’y ajouter une trousse de premiers secours, un en-cas et une lampe pour les situations d’urgence. Chacun est libre ensuite d’opter pour des bottes d’hiver spéciales ou des bottes de randonnées étanches, si nécessaire munies d’une semelle isolante. Ne pas oublier de porter des chaussettes chaudes! L’essentiel est de choisir des chaussures étanches et bien isolées, pour éviter d’avoir froid aux pieds.