Sacs à dos – Conseils pour l'achat

Un sac à dos est synonyme de liberté puisqu’il vous permet d’accéder aux endroits les plus reculés de la planète, que ce soit pour un jour ou plusieurs semaines. Votre sac à dos devrait être bien ajusté, offrir suffisamment de place pour tout votre matériel et être adapté de manière optimale aux activités pratiquées.

 

Les sacs à dos se divisent en deux catégories principales:


Sacs à dos d’un jour

Il existe deux types de sacs à dos d’un jour:

Sac à dos alpin classique avec couvercle

Les sacs à dos alpins ont généralement un design simple et leurs fonctions sont peu nombreuses. En revanche, ils sont fréquemment plus légers. Fermés par deux sangles de réglage, il est possible de les surcharger si nécessaire.

Le couvercle extensible permet par ailleurs d’accroître ou de réduire leur volume de façon flexible. L’alpiniste peut ainsi ranger tout son matériel (corde, casque, baudrier) dans son sac à dos pour se rendre sur le terrain puis comprimer ce dernier en conséquence lorsqu’il se met à escalader la montagne. Les sangles de compression latérales offrent une stabilité supplémentaire et permettent de fixer des objets à l’extérieur du sac.

Ces sacs à dos sont souvent dotés d’un grand compartiment qui n’est accessible que par le haut. La recherche d’objets à l’intérieur peut donc s’avérer difficile.

Sacs à dos d’un jour / daypacks avec fermeture à glissière (face avant rabattable)

Ce type de sac à dos offre un accès généreux au compartiment principal grâce à une fermeture à glissière suivant tout le pourtour du sac. La face avant peut ainsi être rabattue, permettant d’avoir une bonne vue d’ensemble du contenu du sac.

Le rangement et la recherche des objets s’en trouvant grandement simplifiée, ce type de sac à dos est idéal pour tous ceux qui doivent fréquemment avoir accès au contenu de leur sac au quotidien.

20 litres, 30 litres, 40 litres? Quelle est la bonne taille ou le volume adéquat dans mon cas?

La plupart des sacs à dos de randonnée ou multisports ont un volume de 30 litres. C’est suffisant pour y loger tous les éléments d’un équipement. Plus spécialisés, certains sacs à dos d’un jour se distinguent par des volumes extrêmes. Un sac à dos de trail se limite ainsi à l’essentiel avec un volume de 10 litres, tandis qu’un sac à dos d’escalade peut facilement contenir 38 à 45 litres.

Si vous portez fréquemment du matériel pour d’autres personnes, p. ex. en famille pour vos enfants, il est recommandé d’opter pour un sac à dos de 40 litres. Dans la plupart des cas, un sac à dos de 30 litres suffit pour une randonnée d’une journée.

 


Sacs à dos de trekking

Dans le cas des sacs à dos de trekking également, le volume en litres est une unité de grandeur déterminante. Les questions suivantes devraient vous aider à déterminer le volume correspondant à vos besoins:

Quelle est la durée moyenne de mes trekkings?

L’expérience montre que la plupart des gens utilisent leur sac à dos pour des excursions brèves, comme des sorties d’un week-end. Un modèle léger de trekking d’un volume de 40 à 75 litres (et de 40 à 65 litres pour les femmes) convient donc parfaitement. Suivant le type d’hébergement (en cabane), 40 litres suffisent. Si l’on transporte une tente, 50 à 70 litres sont nécessaires, suivant ses besoins personnels. Plus on se déplace longtemps et plus le volume doit être important. Pour les excursions plus longues, à partir de 5 jours, les sorties hivernales ou les parents portant le matériel de leurs enfants, un sac à dos d’un volume de 65 litres et plus est indiqué.

Si vous voulez pouvoir utiliser votre sac à dos dans tous les cas de figure, optez pour un modèle de grande taille. De cette manière, vous pourrez y ranger tout votre équipement, même en cas d’excursions prolongées. Il est recommandé de ne pas suspendre d’objets au sac pour éviter de l’endommager et améliorer l’équilibre.

À quelle saison ont lieu mes trekkings?

Les valeurs susmentionnées sont valables pour les excursions entreprises en été. Si l’on évolue en montagne au printemps ou en automne, un volume supplémentaire est nécessaire pour emporter vêtements, sac de couchage chaud ou tente plus solide. Il en va de même pour les sorties hivernales.

Quel est la place nécessaire pour un équipement standard?

Si vous disposez déjà de votre propre équipement, prenez-le avec vous et vérifiez sur place que le sac à dos permet de le transporter entièrement. L’expérience permet de savoir où et comment économiser de la place et du poids. On peut ainsi se contenter de 5 barres énergétiques au lieu de 7 sandwiches. L’équipement optimisé peut ainsi se glisser dans un sac à dos plus petit. Si vous achetez l’ensemble de votre équipement en une fois, son poids et son volume jouent un rôle aussi important que la prise en compte de vos besoins spécifiques.


Critères pour l’achat d’un sac à dos: détails utiles

La liste ci-dessous vous présente les détails auxquels vous devriez porter attention lors d’un achat.

1. Rembourrage
les bretelles sont ergonomiques et souples, garantissant ainsi un confort élevé. Un dos rembourré évite la gêne causée par les objets pointus se trouvant dans le sac. Le système dorsal devrait par ailleurs être respirant pour que l’air puisse circuler entre le dos et le rembourrage.

2. Design féminin
les sacs à dos conçus spécialement pour les femmes ont des bretelles plus étroites adaptées spécialement à leur constitution. Ils sont généralement aussi un peu moins longs.

3. Matériau/poids
la qualité se remarque également dans le poids. Les fabricants de sacs à dos de haute qualité utilisent des matériaux plus solides et plus légers, d’une durée de vie plus importante. En revanche, les produits bon marché contiennent souvent des matériaux plus lourds, qui coûtent moins cher.

 

4. Sangle abdominale, parfois avec poche
les sacs d’un jour de grande taille devraient également disposer d’une sangle abdominale épousant parfaitement la silhouette, de façon à porter une partie du poids du paquetage. Une petite poche intégrée permet d’y ranger des objets (gel ou barre énergétique, GPS) qu’il est bon d’avoir à portée de main.

5. Dispositif d’hydratation 

certains modèles disposent déjà d’un système permettant d’installer un dispositif d’hydratation. Un compartiment séparé pour la poche à liquide et une ouverture pour le tuyau sont ainsi déjà prévus.

6. Housse intégrée
pour la pluie 
idéale pour protéger le contenu du sac de l’humidité en cas de mauvais temps prolongé. Lorsqu’elle n’est pas utilisée, la housse se range dans le fond du sac, de manière pratiquement invisible.

7. Boucles supplémentaires et sangles de compression 

les sangles de compression externes permettent de fixer des bâtons, piolet ou crampons sur le sac. Des poches en filet appliquées à l’extérieur du sac et des sangles de compression élastiques permettent de ranger des bouteilles ou une veste et de les avoir à portée de main.

 

Accès et poches – trouver ses affaires facilement est un critère important

La construction d’un sac à dos influence la facilité à retrouver les objets qui y sont rangés.

1. Couvercle
standard sur les sacs de trekking. Sur certains petits modèles, le compartiment principal est zippé. Le compartiment principal accueille en premier, tout au fond, les objets qui sont rarement utilisés ou qui le sont à la fin de la journée. Un couvercle extensible permet de gagner jusqu’à 10 litres de volume.

2. Accès latéral ou frontal (suivant le modèle)
grâce aux fermetures à glissière placées sur les côtés du sac ou à l’avant de celui-ci, l’utilisateur a accès simplement aux profondeurs du compartiment principal, sans avoir à en vider tout le contenu. Des fermetures à glissière supplémentaires peuvent s’avérer pratiques mais aussi constituer un point faible supplémentaire.

Poches des poches supplémentaires permettent d’avoir de l’ordre dans les petits objets transportés et de les avoir sous la main.

 

3. Poches latérales
élastiquesvides, 
elles sont pratiquement invisibles. Ce n’est qu’une fois remplies d’une gourde, de harengs ou d’autres petits objets qu’elles développent toute leur ampleur. Très pratique!

4. Poche sur la sangle
abdominale une petite poche intégrée permet d’y ranger des objets (gel ou barre énergétique, GPS) qu’il est bon d’avoir à portée de main.

5. Poche à l’avant
certains sacs à dos sont équipés d’une poche cousue sur le devant, généralement équipée d’une fermeture à glissière verticale. Parfait pour y ranger de petits objets étroits.

6. Poche sur le couvercle
cette poche zippée d’accès rapide permet de ranger tous les objets importants au cours de la journée (crème solaire, spray contre les insectes, appareil photo, barre énergétique, carte topographique, etc.). Sur certains modèles, cette poche est amovible et peut servir de banane parfaite pour les excursions à partir du camp de base.

7. Points de fixation
pour les alpinistes utilisant des bâtons ou un piolet, le sac devrait être équipé de deux sangles de fixation minimum. Les sangles de compression et de fermeture permettent également de fixer des objets supplémentaires.


Bien ajuster son sac à

Mal réglé et rempli de manière peu judicieuse, même le meilleur des sacs à dos finit par se révéler douloureux. Pour un trekking agréable, il est important de choisir un modèle adapté à sa taille corporelle et de le régler de manière optimale. En veillant par ailleurs à bien répartir la charge, le marcheur gagnera en endurance et en équilibre.