1. Page d'accueil
  2. Le trail pour les débutant-es
Le trail

Le trail pour les débutant-es

17. mai 2022

Le trail concilie à merveille les exigences d’un sport d’endurance et les joies de la nature. Mais en quoi consiste précisément cette discipline, et comment s’y mettre? Nous vous en expliquons les rudiments.

En quoi consiste le trail?

Si vous pratiquez tranquillement la course à pied sur un chemin forestier à travers un parc, vous ne vous considérez très probablement pas comme un coureur de trail. Pourtant vous l’êtes au sens strict. En effet, le terme de trail englobe tous les types de course sur des chemins et des sentiers hors des pistes tracées et des rues asphaltées. Vous verrez en commençant le trail que vous évoluerez généralement sur des chemins caillouteux, des sentiers de forêt et de prairie ainsi que sur des pistes finlandaises. Dans sa forme la plus extrême, le trail se pratique aussi en montagne, sur des éboulis et des pierriers.

Sachez d’ailleurs que cette discipline n’impose pas d’effectuer tous les tronçons au pas de course. Selon le dénivelé ou le terrain, cela serait tout bonnement impossible, trop physique, voire dangereux. Le but ultime du trail n’est pas d’aller vite (sauf pour le speed cross), mais d’allier performance sportive et environnement naturel.

Quelle est la particularité du trail?

Le trail est considéré comme une forme particulièrement naturelle de course à pied car il se pratique en milieu sauvage. En outre, du fait des aspérités du terrain, il exige davantage de coordination et de concentration, et sollicite plus de groupes musculaires que la course sur l’asphalte. Il est donc considéré comme une discipline très complète.

Quelles sont les différentes formes de trail?

Fondamentalement, le trail se divise en quatre catégories, qui dépendent du type de terrain, du niveau de difficulté et de la vitesse.

  • Le cross running est une forme mixte de course sur l’asphalte et de trail sur terrain naturel. Le cross running commence dès le pas de la porte. De ce fait, les pratiquants courent logiquement sur l’asphalte, au moins au départ et à l’arrivée, surtout en milieu urbain.
  • Le cross trail se pratique exclusivement en milieu naturel, sur des terrains légèrement plus exigeants et avec un certain dénivelé.
  • Le cross adventure s’adresse aux pratiquant-es averti-es. Généralement pratiqué en milieu alpin, avec des dénivelés extrêmes et des obstacles naturels, le cross adventure nécessite une très bonne forme physique ainsi qu’une réactivité et une coordination excellentes.
  • Le speed cross met l’accent sur la vitesse. C’est donc la forme de trail la plus exigeante. Il s’agit de choisir le sentier le plus rapide, quel que soit le terrain. Cette pratique est réservée aux coureurs d’élite.

Comment se mettre au trail?

Comme nous l’avons déjà mentionné, si vous avez déjà couru sur terrain meuble, cela signifie que vous avez déjà une première expérience du cross. De là à passer au cross trail, il n’y a qu’un pas, et bien souvent ce n’est qu’une question de terrain.

Dans la mesure où un véritable cross trail consiste aussi à venir à bout d’un certain dénivelé, vous devez en tenir compte lors du choix de votre itinéraire. Cela est d’autant plus vrai si vous avez l’habitude de courir principalement sur terrain plat.

Dès que vous osez vous lancer sur des cross trails plus exigeants, vous devez adapter votre équipement et modifier votre rythme. En effet, le niveau de difficulté augmentant, il faut être plus vigilant-e, mieux coordonné-e et avoir un meilleur sens de l’équilibre pour rester sur ses deux jambes.

En tant que nouveau/nouvelle pratiquant-e, n’oubliez pas une chose: profitez de l’environnement dans lequel vous évoluez avant de vous concentrer sur vos performances!

 

Si vous êtes totalement novice dans le domaine de la course à pied, sachez que notre Guide de la course pour débutants fourmille de précieux conseils qui s’appliquent aussi pour faire ses premiers pas en cross.

Quel équipement pour pratiquer le trail?

Le cross running ne nécessite pas forcément d’équipement particulier. Une tenue classique de course à pied suffit amplement, au moins si le tronçon sur terrain naturel n’est pas trop exigeant. 

Si vous vous lancez dans des trails plus difficiles, vous devriez investir dans une paire de chaussures adaptées. Offrant une meilleure adhérence et une plus grande solidité, elles sont généralement renforcées au niveau des orteils pour protéger des cailloux et des branches. Si vous avez besoin d’aide pour trouver la chaussure de trail idéale, vous pouvez compter sur notre analyse gratuite des pieds et le guide des chaussures de course à pied.

Un sac à dos est pratique pour les longs trails. On peut y glisser de quoi boire et manger, ainsi qu’un vêtement de rechange. Pour choisir cet accessoire, il est important de trouver le parfait équilibre entre légèreté et volume.
Pour réduire le poids autant que possible, les systèmes d’hydratation légers et compacts (quand ils sont vides) peuvent être pratiques.

Quelles sont les règles à observer pour le trail?

Les personnes qui pratiquent le trail aiment la nature. C’est donc une évidence de la préserver autant que possible. «Trail» signifie «sentier». Un-e pratiquant-e digne de ce nom reste donc sur les sentiers et ne laisse aucun déchet derrière lui/elle. Ceux et celles qui contreviennent à ces principes n’ont rien compris à l’esprit du trail. Et si certain-es pensent être en droit de fouler les itinéraires interdits et les réserves naturelles, il n’y a plus rien à faire pour elles/eux.

 

Si vous considérez que ces règles sont de toute façon logique et que vous avez envie de vous mettre au trail, n’hésitez pas à vous lancer dans l’aventure. Vous ne le regretterez pas!


Outdoor