1. Page d'accueil
  2. Guide des vélos pour enfant
Vélos pour enfant

Guide des vélos pour enfant

11. février 2022

Est-ce que vous vous souvenez de votre premier vélo et de ce qu’il représentait pour vous? Notre guide des vélos pour enfant a pour but de permettre au vôtre de vivre la même expérience et de faire ses premiers essais au guidon d’un deux-roues avec autant de plaisir.

Quel est le vélo le mieux adapté à mon enfant?


Lorsqu’il s’agit de choisir le vélo adapté à son enfant, trois facteurs sont décisifs:

  1. Taille corporelle: elle définit la taille idéale du vélo. 
  2. Longueur d’entrejambe: elle définit la taille idéale du cadre. Mesurer l’entrejambe est un jeu d’enfant: votre cycliste en herbe place un livre entre ses jambes et celui-ci est remonté jusque sous ses fesses. Il joue en quelque sorte le rôle de la selle. Il ne vous reste alors plus qu’à mesurer la distance entre le bord supérieur du livre et le sol. Vous obtenez la longueur de l’entrejambe.
  3. Âge: l’âge de votre enfant peut aussi être important pour le choix du vélo adéquat. En Suisse, les enfants de moins de 12 ans ont le droit de rouler sur les trottoirs et les chemins piétons en l’absence de pistes ou bandes cyclables. La condition est toutefois que l’enfant puisse poser le pied à terre sans difficulté et descendre aisément de son vélo.

À partir de 7 ans déjà (et même plus tôt s’ils sont accompagnés d’une personne âgée d’au moins 16 ans), les enfants sont aussi autorisés à rouler sur une route principale. Cette nouvelle mobilité fait grandir le petit univers de votre enfant: encore une bonne raison de choisir le vélo qui convient le mieux.
 

img_SPO_BlogP_sdl_TB4_Kindervelo-Berater_Grafik_FR.jpg

Comment soutenir un enfant dans ses premiers essais au guidon d’un vélo?

  1. Les débuts ne sont jamais faciles: plus un enfant s’habitue tôt à la sensation de rouler à vélo et moins il aura de peine à progresser par la suite. Un vélo trotteur à quatre roues est parfait pour les premières tentatives et peut être utilisé dès que le futur cycliste commence à marcher. 
  2. Passage à deux roues: la prochaine étape est une draisienne à deux roues, qui encourage le développement du sens de l’équilibre et la réactivité de l’enfant.
  3. Roues stabilisatrices ou non? Il fut un temps où les roues d’appui étaient la norme pour les enfants. Aujourd’hui, les expert-es les déconseillent, surtout si votre petit bout de chou évolue avec assurance sur une draisienne depuis un certain de temps déjà. Dans ce cas, des roues stabilisatrices sont contre-productives. Votre enfant a déjà appris, de façon ludique, à se tenir en équilibre. Avec des petites roues sur les côtés, il va donc revenir une étape en arrière et devra réapprendre cette sensation naturelle.
  4. Sans pédales: après l’apprentissage sur une draisienne, le passage à un «vrai» vélo n’est généralement pas trop compliqué. Pour faciliter encore les choses, le vélo peut être utilisé sans pédales au début. Le cycliste en herbe pourra ainsi commencer par se familiariser avec les nouvelles dimensions de son engin, tout en ayant la possibilité de se propulser en posant les pieds par terre.
     
SportXX_Kinderbike_Sicherheit_Helm.jpg

5. Avec pédales: une fois votre enfant habitué à son nouveau vélo et sûr de lui, vous pouvez monter à nouveau les pédales. Le programme va alors être de s’exercer... et de s’exercer encore! L’idéal est de trouver un grand parking, où il n’est pas nécessaire de faire des virages serrés. Au début, les parents soutiendront l’enfant, jusqu’à ce que cette aide ne soit plus nécessaire. 


Naturellement, c’est aussi au plus tard à ce moment-là que vous devriez habituer votre petit cycliste à porter un casque. En effet, même si la loi ne le prescrit pas, nous sommes d’avis qu’il est irresponsable de rouler à vélo sans casque. Un principe valable d’ailleurs aussi pour les adultes!

Quelles conditions doit remplir un vélo pour enfant?


En Suisse, les vélos pour enfant doivent répondre à certaines exigences s’ils sont utilisés dans le trafic routier:

  • Ils doivent être équipés de deux freins qui fonctionnent
  • Ils doivent avoir des pneus en bon état et suffisamment gonflés
  • Ils doivent être munis de réflecteurs devant (blanc) et derrière (rouge) ainsi que sur les pédales (orange)
  • Ils doivent être équipés de feux non clignotants devant (blanc) et derrière (rouge)

Transporter des enfants: siège de vélo ou remorque?


Si votre bout de chou n’est pas encore assez assuré pour vous accompagner au guidon de son propre vélo, vous avez deux possibilités pour vous déplacer malgré tout en famille: le siège de vélo pour enfant ou la remorque.

Siège pour enfant


De manière générale, on distingue entre les sièges qui se montent sur le tube de selle et ceux qui se montent à l’avant du vélo. La première variante est la plus courante et convient aux enfants dont le poids est supérieur à 15 kg. Comme le petit passager est placé derrière le ou la cycliste, il est bien protégé du vent ou de la pluie. En revanche, sa vue n’est pas dégagée, ce qui peut devenir assez vite ennuyeux (surtout sur les longs trajets).

Dans le cas d’un siège pour enfant monté à l’avant du vélo, le petit passager a une vue imprenable sur la route. En revanche, il est moins bien protégé du vent et de la pluie. Rouler avec un poids supplémentaire sur le guidon est par ailleurs un exercice délicat, qui nécessite parfois une période d’adaptation. C’est pourquoi les sièges pour enfant montés devant conviennent en premier lieu aux petits passagers d’un poids inférieur à 15 kg.
 

Remorques pour vélos


Les remorques sont particulièrement sûres et, suivant le modèle, elles permettent aussi de transporter plus d’un enfant. La plupart sont par ailleurs conçues pour pouvoir être utilisées comme poussette (buggy ou jogger).

SportXX_Kinderbike_Sicherheit.jpg