Alimentation correcte

La Suisse devient de plus en plus grosse. Un tiers de la population est en surcharge pondérale – et déjà un enfant sur cinq. La raison principale, vous la connaissez: alimentation malsaine et manque de mouvement.

On est, ce qu'on mange

Beaucoup d’enfants sont amenés à l’école en voiture, se nourrissent principalement de Fastfood et ne pratiquent pas assez de sport. Ils ne pensent à vivre plus sainement qu’au moment où ils trimbalent déjà quelques kilos de trop. Beaucoup de gens commencent le Jogging ou le Walking pour perdre du poids, ou pratiquent un sport pour maintenir leur poids normal.

Celui qui fait du sport consomme plus de calories que le „Couch-Potato“ (et peut donc maigrir). La question est de savoir comment absorber ces calories. En principe cinq petits repas valent mieux que deux ou trois grands. Beaucoup de contemporains avalent un café le matin, puis se hâtent au bureau, mangent rapidement quelque chose à midi et ne prennent un repas correct que le soir – par contre ils mangent une grande quantité de Chips ou de chocolat devant la télévision. Les calories qui nous ingurgitons le soir sont stockées sous forme de graisse dans le corps pendant le sommeil. Dans l’idéal prenez un déjeuner „royal“, un „vrai“ dîner et ne chargez plus trop votre estomac pour la nuit. Au cours de la matinée ou l’après-midi, accordez-vous un snack sain.

En tant que sportif d’endurance, une part d’hydrates de carbone est importante, il s’agit pour ainsi dire d’essence super. La règle générale est: 55–65 pourcent d’hydrates de carbone, 20–25 pourcent de graisse (de préférence des graisses polyinsaturées, comme l’huile végétale, les germes et les pousses), 10–15 pourcent de protéines. La graisse fournit, comparée aux hydrates de carbone et protéines, deux fois et demi d’énergie, mais est toutefois moins rapidement disponible que les hydrates de carbone stockés sous forme de glycogène. À ce propos il y a une étude intéressante, qui a été faite avec des coureurs kényans de classe mondiale: 76,5 pourcent des calories journalières étaient des hydrates de carbone, environ 13,4 pourcent des graisses et 10,1 pourcent des protéines. (Chez les coureurs de fonds d’élite américains, la proportion d’hydrates de carbone s’élevait à tout juste 40 pourcent.)

Ne mangez pas juste avant l’entraînement, attendez au moins 1–2 heures après le denier repas (léger). Mais n’allez pas non plus courir l’estomac vide – à moins que vous n’en ayez l’habitude. Avant une compétition vous devriez ingérer le dernier repas 3–4 heures avant le départ, à savoir quelque chose de facile à digérer. Si vous préparez un semi-marathon ou un marathon, il faut aussi que les réserves de glycogène et de liquide soient pleines le „jour J“. Le besoin de liquide du corps s’élève à au moins 2-3 litres par jour. En cas d’effort physique violent, il faut y ajouter 1–1½ litre par heure. Si la perte de liquide n’est pas compensée, la performance baisse. Une alimentation correcte est importante, mais les repas devraient malgré tout rester un des plaisirs principaux de la vie!

ConSR_Ernährungstipps-WygK-T08

 

Alimentation saine

Alimentation saine
Génération M met à votre disposition de nombreuses informations supplémentaires sur l'alimentation correcte et votre organisme, comme le calculateur d'IMC.