S'habiller par couches successives - Conseils

Le matériel varie en fonction de la randonnée et de la saison. Faites particulièrement attention aux chaussures, au sac à dos et surtout aux vêtements que vous achetez.

Pour se vêtir correctement, la formule magique s’appelle «peau d’oignon». En superposant plusieurs couches fines, vous serez bien mieux équipé qu’en misant sur une seule couche épaisse.

Pour rester au chaud et au sec

La première couche doit être chaude et sèche. Portez des sous-vêtements longs, doux et légers. Les fibres synthétiques comme le polyester n’absorbent pas l’humidité et sèchent rapidement. On trouve également des articles en fibres naturelles (essentiellement en laine mérinos) qui transmettent l’humidité à la couche suivante, où elle s’évapore. Ce système permet d’éviter le refroidissement de la surface corporelle.

Pour isoler

La couche intermédiaire isolante se porte au-dessus la première couche. Pour éviter d’avoir froid, cette couche doit idéalement retenir l’air chaud tout en permettant la respiration, pour éviter une transpiration excessive. Les fibres synthétiques (la maille polaire par exemple) sont idéales. Elles conservent en effet leurs propriétés isolantes même lorsqu’elles sont mouillées et sèchent plus rapidement que les fibres naturelles comme le coton.

Pour protéger

La couche extérieure protège contre le vent et les intempéries. En fonction de la météo, elle se porte au dessus de la première couche ou au dessus de la couche isolante et détermine le bien-être général. Les vêtements mouillés accélèrent considérablement la perte de chaleur. C’est pourquoi la couche extérieure ne doit pas absorber l’eau ni la laisser pénétrer. Pour éviter la sensation de froid due à l’évaporation, cette troisième couche doit également être imperméable au vent. Pour éviter l’accumulation de chaleur, elle doit par ailleurs être respirante. Pour réussir ce tour de force, ces textiles sont composés d’une membrane (en goretex ProShell), d’un tissu (softshell) ou d’un revêtement particulier.